Plus ça change, plus c’est pareil…

Un homme et une femme de la Colombie-Britannique reconnus coupables de plusieurs infractions de nature terroriste pourront retrouver leur liberté, une juge ayant déterminé, vendredi, qu’ils avaient été piégés par la police dans l’élaboration d’un complot visant à faire exploser le parlement provincial.

La juge Catherine Bruce, de la Cour suprême de Colombie-Britannique, a estimé que des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) avaient piégé le couple formé par John Nuttall et Amanda Korody lors d’une opération d’infiltration de plusieurs mois ayant mené au projet d’attentat qui devait se concrétiser durant la Fête du Canada en 2013.

Le jugement signifie que la juge Bruce décrétera un arrêt des procédures, ce qui mènera à l’annulation des verdicts de culpabilité rendus par un jury l’an dernier.

Il existe déjà assez de terroristes dans le monde et il serait déplorable que la police se mette à en inventer d’autres, a affirmé la juge.

Le Devoir

Impression d’avoir déjà vu ce film.  Quand on n’a pas de causes, on en invente une.

Vive l’efficacité énergétique…

Consommez moins… payez plus

Hydro-Québec veut augmenter ses tarifs de 1,6 % à compter d’avril prochain, notamment parce que la consommation d’électricité du secteur résidentiel n’augmente pas comme prévu.

Les consommateurs ajustent enfin leurs thermostats programmables et achètent de plus en plus des ampoules à DEL, ce qui a un impact sur les ventes d’électricité. Pour l’année qui vient, Hydro a dû rajuster ses prévisions de vente à la baisse de 2 %.

La hausse de tarif réclamée par Hydro tient compte de cette baisse, a expliqué Daniel Richard. « Les revenus sont plus faibles et comme on a des coûts fixes, ça tire les tarifs à la hausse. »

Ne consommez pas… payez encore plus

ÉLIMINATION DE LA REDEVANCE D’ABONNEMENT

Hydro propose d’éliminer la redevance d’abonnement, des frais fixes de 40 cents par jour, pour la remplacer par une somme de 20 $ par mois pour les clients qui consomment très peu d’électricité, comme ceux qui ont un chalet fermé l’hiver. L’opération sera neutre sur le plan des revenus d’Hydro-Québec, mais elle permettra de répartir plus équitablement le coût de desserte de la clientèle résidentielle.

La Presse +

De 30 X .40¢ = 12.00$ par mois à 20.00$ par mois, une simple augmentation de 75%.

Et, évidemment, le gouvernement du Québec continue à promouvoir les parcs éoliens qui revendent à prix fort à HQ, leur production d’électricité.

QUÉBEC – Le gouvernement du Québec a donné le feu vert vendredi à la construction du plus grand parc éolien communautaire au Québec, le Parc éolien Nicolas-Riou, dans la région du Bas-Saint-Laurent.

Estimé à 500 millions $, le projet prévoit l’installation de 65 éoliennes d’une puissance de 3,3 MW chacune dans les MRC des Basques et de Rimouski-Neigette. Il devrait produire jusqu’à 224,15 mégawatts.

Journal de Montréal

Quand l’intelligence n’est pas au service de la clientèle.

L’ail nouveau…

Le Petit Mas, une entreprise québécoise qui se spécialise dans la culture de l’ail, vient d’entreprendre la vente de l’ail «2016» à être livré un peu plus tard en août, dans sa boutique Web.

Il m’arrive rarement de faire de la publicité pour quelques produits que ce soient mais il faut toujours une exception à la règle.

Depuis trois ans que je fais mes provisions d’ail au Petit Mas et je n’ai jamais été déçu de la qualité du produit; de plus comme ils le disent sur leur site web, leur ail se conserve très bien à la température de la pièce pendant presqu’un an.

Et pourquoi pas ! c’est un produit du Québec.

Miam, Miam, Miam

Et de plus j’ai bien l’intention, cette année, d’essayer cette recette de fermentation de l’ail.

 

Faudrait surtout pas s’inquiéter…

Ils sont plus de quarante experts provenant des quatre coins de la planète, tous des sommités dans le domaine de la conservation des espèces menacées. Jeudi, ils ont lancé un cri du coeur. Si rien n’est fait dès maintenant, de « très nombreuses » espèces de grands mammifères pourraient carrément disparaître de la surface de la Terre, préviennent-ils.

La plupart des grands mammifères « font aujourd’hui face à des réductions dramatiques de leur distribution et abondance ». Pas moins de 59 % des plus grands carnivores et 60 % des plus grands herbivores du monde sont ainsi considérés comme menacés d’extinction, sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Le Devoir

tant qu’on n’annonce pas la disparition éventuelle du seul mammifère intelligent de la planète; même si avec sa grande intelligence, ce dernier sera probablement le grand responsable de la disparition des tous les autres.

Oì est le problème…

«Je n’aime pas tellement ça», a lancé d’entrée de jeu M. Ferland au Soleil mercredi. «On se bat pour vendre de la qualité. Tomber là-dedans, je ne suis pas sûr que ça me tente.» Il dit voir plusieurs contraintes dans le fait d’offrir dans ses succursales du boulevard Charest et de la rue du Marais le même produit, mais de deux catégories différentes.

La qualité des légumes «moches» est la même, leur valeur nutritive et leur fraîcheur aussi, reconnaît-il. «Mais c’est difficile de mélanger deux qualités de produits dans un même magasin.» Il imagine, par exemple, une croissance de la demande pour ces produits au rabais au détriment du produit de catégorie 1.

Le Soleil

Même valeur nutritive, même fraîcheur.

Serait-ce que la marge de profit sera moins grande sur un produit vendu moins cher, qui l’inquiète ???

Pourtant, les épiceries acceptent bien de vendre des produits emballés de marque sans nom et qui se vendent moins chers que les marques génériques.

Faudrait-il qu’ils se mettent à emballer les légumes moins beaux ???

Les épiciers serait-ils devenus des Tartuffe ?

«Couvrez ce sein légume que je ne saurais voir.
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.» 

Tartuffe, III, 2 

Pas besoin de lunettes roses…

LE MONDE VA MIEUX

Malgré les attentats, malgré les fusillades de masse, notamment aux États- Unis, l e monde est aujourd’hui moins violent qu’il ne l’a jamais été, clame haut et fort Steven Pinker, professeur de psychologie à l’Université Harvard et auteur du livre The Better Angels of Our Nature.

« Les manchettes représentent mal l’histoire», a écrit le Montréalais d’origine dans une tribune publiée dans le quotidien britannique The Guardian, en septembre dernier, lors de la mise à jour annuelle de ses statistiques sur le sujet.

Le Soleil, page 17

tout va très bien. C’est la faute aux médias si vous avez l’impression que tout va mal. C’est bien connu, les médias agissent comme des loupes qui accentuent des petits riens du tout.

C’est comme pour les Pokemon, dans le fond.

« On voit beaucoup de choses dans les médias, parce que c’est facile de sensationnaliser la chose, tempère le chercheur Pierre-Majorique Léger, codirecteur du Tech3Lab à l’École de gestion HEC Montréal.

Le Devoir

Fermez la télévision, l’internet et ne lisez plus les journaux et vous verrez comme la planète Terre se porte bien; le soleil est beau; les oiseaux chantent; l’eau des rivières est limpide…

On devrait toutes les interdire…

Le SPVM a d’ailleurs diffusé sur son compte Twitter un avertissement, ce mardi : « Rappel aux joueurs de #PokemonGO : pour la sécurité de tous, soyez vigilants lorsque vous explorez la ville. »

Évaluer le risque

« On voit beaucoup de choses dans les médias, parce que c’est facile de sensationnaliser la chose, tempère le chercheur Pierre-Majorique Léger, codirecteur du Tech3Lab à l’École de gestion HEC Montréal. Il existe un risque d’accident avec toutes les applications ! »

Le Devoir

Je vous l’avoue. Chaque matin, quand j’entreprends de résoudre les sodokus de l’application La Presse +, je m’attache fermement à ma chaise, qui est solidement fixée au sol pour éviter qu’elle ne bouge.

Je les fais quand même parce que j’ai, en moi, un petit côté aventurier extrême. Moumoune, je ne prends pas de chance; je garde, quand même, mon téléphone, tout à côté de moi, prêt pour les cas d’urgence.

Une jeunesse en détresse…

Lundi 18 juillet, à Würzburg, en Bavière

À 21h15, un jeune réfugié afghan âgé de 17 ans attaque les passagers d’un train régional avec un couteau et une hache en criant «Allah Akbar». Quatre personnes sont grièvement blessées.

Un jeune Germano-Iranien de 18 ans, David Ali Sonboly, ouvre le feu dans un restaurant Mcdonald’s d’un centre commercial de Munich, faisant neuf morts et 35 blessés, dont 11 graves, avant de se suicider d’une balle dans la tête.

Dimanche 24 juillet, 16h30, à Reutlingen, en Bade-Wurtemberg

Un homme armé d’une machette agresse plusieurs passants en pleine rue près de la gare de Reutlingen, à 40 kilomètres de Stuttgart. Une femme est tuée et deux autres personnes blessées. Selon la police, l’assaillant était un demandeur d’asile syrien de 21 ans qui aurait eu une «dispute» avec la victime avant de la tuer «avec une machette»

Dimanche 24 juillet, 22h12, à Ansbach, en Bavière

Deuxième attaque dans la même journée. Un réfugié syrien de 27 ans se fait exploser près d’un festival de musique où se trouvaient 2500 personnes. L’explosion ne fait pas de victime, mis à part l’assaillant qui décède, mais 15 personnes sont blessées dont trois grièvement.

Le Figaro

L’un des deux auteurs de l’attaque d’une église mardi dans le nord-ouest de la France, au cours de laquelle un prêtre a été égorgé, avait été inculpé pour lien avec le terrorisme et placé en détention avant de bénéficier d’une liberté conditionnelle, selon une source proche de l’enquête.

L’un des deux agresseurs jihadistes a été identifié comme étant Adel Kermiche, âgé de 19 ans et né en France, a indiqué le procureur chargé de l’enquête, François Molins.

Journal de Montréal

Peu importe leurs origines, quel gâchis !!!

Il va sans dire…

La ville de Prince Albert, en Saskatchewan, aux prises avec un déversement de pétrole, recevra de l’eau acheminée par un tuyau de plusieurs dizaines de kilomètres dont la construction vient de commencer, ont annoncé dimanche les autorités de la province

Sam Ferris, de l’Agence de sécurité de l’eau de la Saskatchewan, a affirmé qu’une conduite d’irrigation de 20 centimètres de diamètre était en construction. Celle-ci puisera de l’eau en provenance de la rivière Saskatchewan Sud, près de la réserve de Muskoday, à une distance entre 20 et 30 kilomètres de Prince Albert.

L’eau de la municipalité provient principalement de la rivière Saskatchewan Nord, où entre 200 000 et 250 000 litres de pétrole brut se sont déversés jeudi. Une brèche s’est formée dans l’oléoduc de Husky Energy, près de Maidstone.

La Presse

que cet oléoduc avait été construit, à l’origine, en respectant à la lettre toutes les règles de l’art.