Le plus grand parc éolien…

Après le déboisement et la construction des routes, les premières éoliennes seront bientôt érigées au coeur de ce qui deviendra le Parc éolien Nicolas-Riou, le premier à être construit dans la MRC des Basques, au Bas-Saint-Laurent. «Ce sera le plus grand parc éolien communautaire à partenariats égalitaires au Canada», mentionne fièrement le président du conseil d’administration du Parc, Michel Lagacé.

Le Soleil

inutile, dans ces temps de surplus énergétique, au Québec.

Aucun mot sur le coût que devra payer obligatoirement Hydro-Québec pour leur production d’électricité. Car besoin ou pas de cet électricité, Hydro-Québec devra l’acheter et la payer.

Évidemment, au Québec, on aime bien jeter son argent par les fenêtres, à tout vent…

C’est ce qu’on appelle…

Même si le gouvernement Couillard s’est engagé à réinvestir 500 millions pour les services aux élèves, les coupes imposées en 2015-2016 à la francisation des enfants d’immigrants dans les écoles primaires et secondaires risquent d’être reconduites l’an prochain.

À la Commission scolaire des Découvreurs (CSD), de la région de Québec, on a adopté une stratégie différente pour affronter les coupes. Plutôt que de regrouper les élèves non francophones dans des classes spéciales, on les intègre dans les classes normales tout en leur donnant des cours de français en dehors des heures de classe.

Le Devoir

passer habilement son singe* à un autre.

C’est bien connu, les professeurs n’ont tellement rien à faire dans leurs classes, un peu plus, un peu moins, ils n’y verront que du feu.

Et de plus, c’est bien connu que, de toute façon, personne ne comprend rien à ce que les profs enseignent. Alors, les non-francophones ne feront que s’ajouter au nombre.

  • * Se retrouver avec le singe d’un autre : manoeuvre sournoise par laquelle le bénéficiaire se retrouve avec une responsabilité (une activité, un problème ou un projet) non sollicitée et non désirée, généralement habilement exécutée par un employé ou un collègue.

(ou habilement exécutée par une direction de commission scolaire.)

Elle est bien drôle cette Denise…

Le prix que paiera le Royaume-Uni pour ce vote démocratique nous éclairera sur les retombées d’une volonté populiste manipulée par des politiciens, carriéristes comme le successeur plausible de David Cameron, Boris Johnson, qui n’est là que pour servir ses propres ambitions.

Journal de Montréal

Comme si les David Cameron et tous les autres dirigeants de l’Union Européenne n’étaient pas, eux aussi, des carriéristes patentés qui servent qui, en fait ???

Le 1%.

Évidemment, dans la répartition du pouvoir, le peuple, ces salauds de pauvres, ces abjects vieillards ne seraient pas assez éduqués pour comprendre la politique. (Évidemment, on pourrait en déduire que parmi ces abjects vieillards, seule Denise peut comprendre…)

Ne dit-on pas que lorsque tu veux te débarrasser de ton chien, tu l’accuses de la rage.

Ben oui !!!

Le nombre de plaintes envers les chauffeurs de taxi a bondi de plus de 60 % pour les cinq premiers mois de l’année, une conséquence directe de l’arrivée d’Uber, estime l’industrie.

«La forte médiatisation du débat a davantage sensibilisé les passagers à leurs droits», avance le porte-parole du Comité provincial de concertation et de développement de l’industrie du taxi (CPCDIT), Georges Tannous.

….

Uber aurait aussi eu des effets négatifs sur les chauffeurs, selon Angelo Soares, sociologue du travail et professeur titulaire au Département d’organisation et ressources humaines à l’UQAM. «Il n’y a pas d’excuses ni pour le manque de courtoisie, ni pour le manque de sécurité, mais dans un contexte de grande compétition, les chances de commettre des erreurs sont plus grandes».

Journal de Montréal

On était si bien avant. On n’avait que la médiocrité à laquelle se comparer..

Un bon jour…

L’absence de diversité sexuelle au sein des troupes libérales ne constitue pas un problème aux yeux de la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée.

Car la présence d’élus gais au caucus libéral n’est pas vraiment nécessaire pour inciter le gouvernement à mieux défendre les droits de cette communauté, selon elle.

La Presse

à un moment donné, il va falloir augmenter le nombre de sièges à l’Assemblée Nationale si l’on veut que tout le monde soit représenté.

Tant qu’à vouloir être politiquement correct, pourquoi n’aurions nous pas autant de députés que de citoyens québécois.  Ainsi, on serait certain que tout le monde serait justement représenté.

On vit dans un monde de fous… Évidemment, je parle des autres et pas de moi 🙂

À lire les pleureuses, suite au vote favorable au Brexit,

on serait amené à croire que les Britanniques viennent d’installer au dessus de leur pays, un immense dôme où plus personne ne peut entrer ni sortir.

Un immense dôme d’où le Royaume-Uni ne pourra plus vendre leurs produits à l’extérieur, ni pouvoir se procurer des biens produits à l’extérieur du pays.

On aime bien insister sur la supposée xénophobie des Britanniques.

Voyons voir l’immigration nette pour certains pays :

imru

imru_002

Source : Université de Sherbrooke, Perspective Monde

Voyons voir pour l’Allemagne, la donneuse de leçons :

imal

imal_002

Source : Université de Sherbrooke, Perspective Monde

Et maintenant, le pitbull Français, Hollande

imfr

imfr_002

Source : Université de Sherbrooke, Perspective Monde

Évidemment, c’est avec une extrême parcimonie que ces pleureuses vont souligner que les dirigeants des différents pays de l’Europe ont remis le pouvoir de l’Europe dans les mains d’autocrates patentés qui décident très souvent de mesures économiques au dessus de la tête des populations qui la compose et sans leurs accords.

Pour ces autocrates, la population des pays composants sont trop débiles pour comprendre. Politiques qui n’ont fait qu’augmenter la richesse du 1% au détriment des plus pauvres de leur population.

Ne rêvons pas en couleurs, ces autocrates feront tout pour maintenir leur pouvoir et éviter que le Brexit des Britanniques se propage à d’autres pays quitte à les mettre à genoux. C’est d’ailleurs dans cette position que ces autocrates aiment bien voir les populations pliées sous leurs diktats.

Pendant ce temps-là, au Québec…

Ce qu’on nous dit…

Québec et Bombardier ont annoncé jeudi avoir signé une entente définitive pour finaliser l’investissement promis de 1 milliard $ US (1,28 milliard $) du gouvernement provincial dans le programme CSeries de la compagnie.

Bombardier pourra encaisser l’investissement, annoncé en octobre 2015 par le gouvernement libéral, en deux tranches de 500 M$ US chacune: la première doit être déboursée le 30 juin prochain et la seconde le 1er septembre.

L’accord prévoit que Québec obtiendra en échange 49,5 % des actions, contre 50,5 % pour Bombardier, d’une nouvelle société en commandite créée pour chapeauter le programme aéronautique.

Journal de Montréal

Ce qu’on ne claironne pas…

Décidément, les actionnaires de contrôle de Bombardier, soit les familles Bombardier et Beaudoin, ont du poids politique. Imaginez-vous qu’ils ont réussi à convaincre le gouvernement Couillard de couper de moitié le nombre de bons de souscription que Québec avait initialement obtenus dans le cadre de l’entente de son investissement d’un milliard $ US dans le programme C Series.

Au lieu de recevoir 200 millions de bons de souscription lui permettant d’acquérir des actions de Bombardier à 2,21 $ pièce, Québec doit se contenter de seulement 100 millions de bons.

Et dire que le ministre responsable du dossier, Jacques Daoust, clamait l’automne dernier sur toutes les tribunes que le gouvernement Couillard, grâce à ces 200 millions de bons de souscription, avait la chance de réaliser un gros profit advenant la hausse du titre de Bombardier.

Journal de Montréal

Évidemment mieux vaut assurer la pérennité de la famille Beaudoin que celle du Québec.

Voici en résumé les explications que le ministre Jacques Daoust m’a fournies lors d’une entrevue téléphonique.

zzzzzz….  zzzzz….. zzzz…… zzzzz…..

Comme explications favorables à… Bombardier, c’est imbattable! Et c’est quoi le risque de faire un coup d’argent?

Journal de Montréal

Un remède à tous les maux…

Les Britanniques ont voté pour une sortie de l’Union européenne, selon les estimations vendredi matin des grandes chaînes du pays, à l’issue d’un référendum historique qui fait déjà sentir ses premiers effets sur les marchés asiatiques.

Et nombre de responsables européens devraient se lever vendredi avec une gueule de bois politique.

La Presse

Or, paraît-il que :

La fellation pour combattre la dépression

Les scientifiques ont examiné la vie sexuelle de 293 étudiantes, l’interaction du sperme sur la chimie de leur humeur et leur ont demandé de remplir anonymement le questionnaire sur la dépression.

Le résultat de la recherche montre que les femmes qui n’utilisent jamais de condom ont significativement moins de symptômes dépressifs que celles qui se protègent, toujours selon le «Daily Star».

Les femmes qui ont davantage de partenaires sexuels, mais qui utilisent des préservatifs sont aussi déprimées que celles qui n’ont pas de sexe du tout. Les chercheurs pensent donc que le sperme rend plus heureux que le sexe.

Journal de Montréal

Si c’est bon pour elles, cela devrait être bon pour eux.

Alors, ces responsables européens pourraient peut-être se réunir au quartier général de leur Club à Bruxelles pour s’y adonner. Qui sait, s’en retrouvent-ils revigorer.

Enfin, une courte victoire d’un peuple…

contre la peur et contre ceux qui prétendent faire du monde, un seul monde.

Le premier ministre britannique a décidé de céder sa place après le résultat du référendum, vendredi matin, en faveur d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE). David Cameron quittera son poste d’ici les trois prochains mois.

« Je ne crois pas qu’il soit opportun que je sois le capitaine qui mène notre pays vers sa prochaine destination », a déclaré le chef du gouvernement devant sa résidence.

Les résultats définitifs du référendum ont révélé que le camp du Brexit termine avec 51,9 % des voix.

Le chef du parti europhobe Ukip, Nigel Farage, revendiquait déjà la victoire du « out » peu après 4 h et appelait le premier ministre britannique David Cameron à démissionner « immédiatement ». Il a parlé d’un « jour d’indépendance » pour le Royaume-Uni.

Radio-Canada

Qu’on ne se trompe pas, le Royaume-Uni existe toujours ce matin. Il n’a pas été englouti dans l’océan.

Les magasins ouvriront sûrement et les usines fonctionneront.

Le seul danger qu’il rencontrera maintenant, c’est la vengeance des autres qui devront prouver qu’ils ont eu tort de le faire pour éviter que les autres peuples aient le goût de retrouver leurs libertés et leur autonomie.

Je crie «BRAVO» à ce grand peuple et à leur courage. Cela démontre qu’il n’est pas nécessaire d’être un peuple «opprimé» pour choisir sa liberté.

«BRAVO» «BRAVO» «BRAVO» «BRAVO» «BRAVO» «BRAVO»